Le Real Madrid a-t-il déjà « son Sterling » ?

Depuis un moment, la rumeur Raheem Sterling (24 ans, Manchester City) au Real Madrid circule ici et là. Mais, en analysant bien l’évolution du citizen et les caractéristiques de Vinícius Junior, c’est à se demander si celui-ci ne ferait pas déjà l’affaire.

 

 

Formé à Liverpool où il a fait ses débuts professionnels en 2012 à 19 ans, Raheem Sterling n’a pas toujours été le joueur décisif qu’il est aujourd’hui à Manchester City. En effet, entre 2012 et 2015, Sterling a disputé 129 matchs avec les reds de Liverpool pour un total de 23 buts seulement, soit un ratio de 0,18 but par match.

Mais, grâce à un travail acharné et à l’appui de Josep Guardiola, son entraîneur à Manchester City, qui l’a recruté en 2015 pour 62,5 millions d’euros, il s’est complètement métamorphosé. Ainsi, depuis qu’il est chez les sky blues, il a trouvé le chemin des filets à 83 reprises en 206 matchs, soit un ratio de 0,40 but par match. Ce qui fait de lui un joueur important au sein de son club. Le tout, avec des qualités de percussion et de dribble, indispensable pour tout attaquant de couloir ou ailier.

Quant à Vinícius Junior (19 ans), il a été formé à Flamengo au Brésil où il a rapidement tapé dans l’oeil des recruteurs du Real Madrid grâce à un talent hors norme. À 16 ans seulement, il a signé en 2017 pour 45 millions d’euros avec le club madrilène, qui l’a prêté dans la foulée à son club formateur où il a débuté sa carrière professionnelle. En 68 matchs, le jeune attaquant brésilien a inscrit 14 buts soit un ratio de 0,20 but par match.

Arrivé chez les Merengues en 2018, il est d’abord utilisé par le Real Madrid Castilla (ndlr, la réserve du Real Madrid) mais finit par intégrer le groupe professionnel pour devenir l’un des meilleurs madrilènes de la saison avec Karim Benzéma, Marcos Llorente, Sergio Reguilón ou Sergio Ramos. Vinícius n’a marqué que 4 petits buts en 43 matchs, soit un ratio de 0,09 but par match en montrant des capacités physiques et techniques extraordinaires mais c’était avec Santiago Solari, remplacé par Zinédine Zidane, de retour au club quelques mois après son départ.

C’est donc à son nouvel entraîneur de l’aider à retrouver la confiance mais surtout, à améliorer son jeu et son manque de réalisme offensif afin d’en tirer le meilleur. À défaut, autant le prêter pour qu’il aille se parfaire ailleurs et revenir plus fort. Une chose est sûre, au vu de ce qu’il a montré la saison dernière, Vinícius est un diamant brut. Il ne reste plus qu’à le polir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *