Première défaite du Real Madrid de Solari

Après des débuts prometteurs, le Real Madrid version Santiago Solari s’est incliné (3-0) ce samedi contre Eibar au Ipurua Municipal Stadium.

 

 

Quatre matches, quatre victoires, quinze buts marqués et deux encaissés. Tel était le bilan affiché par les hommes de Solari avant cette rencontre de la treizième journée de Liga.

Les Merengues étaient donc sur la pente ascendante. Une victoire leur aurait permis de grimper au classement avec notamment la défaite d’Alavés contre Leganés hier (1-0) et de mettre la pression sur le duo de tête, le Barça et l’Atlético, qui s’affrontent lors de cette journée.

Malheureusement, les choses ne se sont pas passées comme prévu et c’est le moins que l’on puisse dire. Méconnaissables, les madrilènes ont offert une prestation catastrophique caractérisée par une défaite humiliante (3-0). Il faut dire que les retours de Marcelo et Varane n’ont pas été un cadeau. Apparemment, ils ont ramené les problèmes défensifs décriés sous Lopetegui. Sanchéz et Reguilón apportaient plus de sérénité. Eux au moins, ils arrivaient à combler un tant soit peu les lacunes de Ramos. Comme par hasard, Odriozola qui était excellent depuis l’arrivée de Solari, a fait son pire match avec leur retour. Il est grand temps de se réveiller car ils ne sont toujours pas au niveau.

Asensio, toujours aussi décevant. Aussi actif dans les médias qu’il est fantomatique sur les terrains. Difficile de comprendre sa titularisation vu qu’il ne se sent pas obligé de porter l’équipe. Pour le moment, sa vraie place est au banc.

Bale ? Lui qui passait le temps à réclamer un rôle plus important, maintenant que Ronaldo n’est plus là, c’est à croire qu’il est aussi parti dans la mesure où il est très souvent invisible. Il est certainement la plus grosse déception côté madrilène depuis le début de saison car beaucoup d’espoirs étaient placés en lui.

Pour couronner le tout, le coaching de Solari n’a pas été à la hauteur. Premièrement, la titularisation de Ceballos était une erreur. Llorente est là pour concurrencer Casemiro. Il est la doublure du brésilien et doit jouer en son absence. Ceballos n’a visiblement pas les qualités nécessaires pour évoluer à ce poste. Avec la sortie sur blessure d’Odriozola, le coach madrilène n’avait plus que deux cartes à jouer alors que Ceballos était l’un des flops côté madrilène et méritait de sortir tout comme Asensio et Bale notamment. Llorente aurait dû jouer à la place de Ceballos. Idem pour Vinícius à la place d’Asensio. Par la suite, Asensio pouvait sortir du banc au vu du mauvais match de Bale. Le technicien argentin devra faire des choix forts pour avancer sereinement. Il ne faut pas reproduire les mêmes erreurs que son prédécesseur.

Los Blancos comptent déjà sept défaites toutes compétitions confondues dont cinq en Liga. S’en est trop ! Il faut retrouver une assise défensive dans les plus brefs délais. Mardi prochain, il y aura l’opposition contre la Roma au Stade Olympique de Rome à 21h (heure du Gabon). Ce sera justement l’occasion de rebondir en offrant un meilleur visage avec un résultat satisfaisant au bout. Tout sauf une défaite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *