Solari: « La force c’est le groupe »

À la veille d’un déplacement périlleux chez le Betis demain à 20h45 (Heure du Gabon), Santiago Solari a fait face à la presse. L’entraîneur madrilène a notamment été questionné sur les nombreuses blessures chez les Merengues et sur le cas Isco.

 

 

Comment vous préparez-vous pour ce match ? « Nous nous rendrons tous là-bas pour gagner, comme toujours. Il y a beaucoup d’imprévus, et beaucoup de blessés que nous allons essayer de récupérer le plus vite possible. »

Est-ce inquiétant que Vinicius soit le meilleur joueur du Real ? Sera-t-il disponible demain ? « Nous ne savons pas s’il pourra faire le voyage. La force c’est le groupe. Nous sommes 24, plus un joueur qui peut être ajouté. La contribution des jeunes est toujours délicate dans une équipe qui a remporté la Ligue des champions trois fois de suite. C’est un garçon de 18 ans qui vient d’arriver et ça se passe très bien pour lui. »

Pourquoi y a-t-il autant de blessures musculaires ? De la malchance ? « Je n’appellerais pas cela de la malchance. Ce sont les risques du métier. Il existe de nombreuses explications et nous les assumons avec un esprit critique et l’intention de raccourcir au maximum les périodes de récupération. »

Allez-vous utiliser quatre latéraux contre le Bétis ? « Toutes les possibilités sont ouvertes. »

Est-ce un match pour le retour d’Isco dans le onze ? « Il va bien et nous voulons que tous ceux qui ne s’entraînent pas se rétablissent. Nous n’avons pas encore clôturé la liste des convoqués. On verra qui jouera. »

Comment votre équipe va-t-elle aborder ce match ? « C’est un match difficile. C’est une Liga très compétitive et très suivie dans le monde entier pour sa compétitivité. Le Bétis va essayer de nous disputer le ballon. »

Comment est-il possible qu’Isco, un joueur que vous aviez dit apprécier, ne joue pas dans cette équipe ? « Il y a 24 joueurs. J’aimerais que tout le monde joue plus, mais le travail le moins agréable consiste à faire la composition d’équipe et laisser certains joueurs en dehors. »

Quel conseil donneriez-vous à Isco ? « Je n’ai pas à conseiller qui que ce soit. Ici, il y a 24 joueurs et ils ont tous beaucoup d’expérience pour savoir ce qu’ils ont à faire. »

Serait-ce un soulagement pour vous si Isco partait au mercato hivernal ? « Tous nos joueurs sont importants et ils continueront de l’être, nous avons 24 joueurs, nous comptons sur eux. Nous avons trois compétitions à jouer et nous voulons les gagner. Demain nous devrons battre le Bétis pour tenter de reprendre des points. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *