Solari: « Notre obligation est de nous rendre à Valladolid demain et de faire de notre mieux »

À un jour du déplacement chez Valladolid lors de la 27ème journée de la Liga, Santiago Solari a fait face à la presse. 

 

 

Un possible renvoi après Valladolid, ce serait juste d’après vous ? « Ce n’est pas à moi d’évaluer ça. Notre obligation est de nous rendre à Valladolid demain et de faire de notre mieux. C’est dans l’adversité que l’on voit le caractère. Nous devons travailler pour continuer à récolter des points. La clé ? C’est de jouer en équipe. »

Ramos a décidé de venir demain malgré sa suspension : « Il n’a pas à me consulter pour ça. Je trouve que c’est bien qu’il fasse le voyage pour tenir son rôle de capitaine. »

Y a-t-il des joueurs qui vous ont déçu ? Tous les joueurs ont-ils respecté l’écusson selon vous ? « La majorité, oui. Et ceux qui ne l’ont pas fait le savent, je leur ai fait savoir en privé mais je ne vous dirai pas de qui il s’agit. »

À propos d’Isco : « Les questions disciplinaires sont traitées en interne, dans le sport c’est toujours comme ça. Pour pouvoir jouer, il faut d’abord se mettre en condition physique, et ensuite en condition d’être compétitif. »

Comment il vit ce moment personnellement, avec toutes les rumeurs : « Comme je l’ai toujours dit, depuis le jour de mon arrivée, nous sommes tous de passage ici, encore plus au poste qui est le mien. Mais la concentration reste sur le prochain match et l’engagement sera total. Ce sera toujours un honneur de servir cet écusson. »

Une baisse de motivation à prévoir : « Ces évaluations font partie de votre travail, et je pense que c’est très bien comme ça. Le mien est de continuer à faire de mon mieux. J’ai toujours fait du mieux possible, dès le premier jour. Je le répète, nous sommes tous de passage ici, et le plus important, c’est le prochain match. »

Message aux fans : « C’est un moment triste, mais ce n’est pas incompatible avec la gratitude ou la fierté et l’honneur qu’il faut avoir avec cette équipe qui a été éliminée de la Champions après plus de 1000 jours… Même malgré l’autocritique, la douleur, la tristesse… nous devons tous être reconnaissants pour cela. »

Asensio, Vallejo, Benzéma et Marcelo, à l’entraînement ce samedi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *