Zidane: « On ne parle pas du Clásico dans le vestiaire »

À la veille du déplacement du Real Madrid pour affronter Valence à Mestalla (20h00 GMT, 21h00 au Gabon) lors de la dix-septième journée de Laliga, Zinédine Zidane était en conférence de presse.

 

Cliquer sur l’affiche pour accéder à 1XBET.

 

Match clé à Mestalla : « Nous allons faire face à une grande équipe, qualifiée pour les huitièmes de la Ligue des Champions. Ce que nous voulons, c’est montrer notre meilleure version et faire un bon match. Voilà ce qui nous intéresse. »

La sécurité du Clásico : « On n’en parle même pas dans le vestiaire. Nous ne sommes pas intéressés par ce qui se passera mercredi, mais uniquement par le match de demain. »

Position ambiguë du FC Barcelone : « Ce qui m’importe, c’est le match de demain, Valence. Le reste, on verra mardi. »

30 heures de repos en plus pour le Barça avant le Clasico : « C’est LaLiga qui fixe les horaires et nous devons respecter ça. On ne peut rien faire, ce n’est pas moi qui fait le calendrier. Nous ne pouvons pas le changer. »

Le statut de Gareth Bale : « Je ne pense pas que son rôle soit devenu moins important. Gareth est l’un des nôtres et je vais compter sur lui. J’ai 25 joueurs et ils sont tous importants. »

Jamais de repos pour Casemiro : « La décision finale revient toujours à l’entraîneur, même si je parle aussi au joueur pour connaître ses sensations, bien sûr. Si je pense au Clasico, je fais une erreur. Vous verrez demain s’il est titulaire ou pas. »

Rodrygo et Vinicíus : « Le football n’a pas d’âge. En France il ya un joueur de 42 ans qui joue encore. »

Mbappé et ses problèmes avec Tuchel : « C’est un joueur du PSG et je ne vais pas commenter ici ce qui se passe là-bas. Ce serait irrespectueux. Je connais très bien Kylian, mais je dois montrer du respect. »

Si son onze peut changer en fonction du résultat du Barça : « Je ne répondrai pas, je préfère garder ces choses pour moi. »

Sa stratégie de ne jamais rien révéler : « C’est ma façon d’être. Les rivaux nous étudient, et la posture que je peux prendre ici sera analysée à tout moment. Tout sera analysé, si je me gratte le nez, si je me gratte la tête… C’est vrai que souvent je ne dis rien ou je réponds toujours la même chose, mais c’est ma stratégie, je ne veux pas donner d’indices à l’adversaire. »

Un seul latéral gauche : « Je pourrais piocher au Castilla, oui, mais j’ai une équipe de 25 joueurs, des joueurs d’expérience. Fran Garcia pourrait jouer, mais ça n’arrivera pas à Mestalla. »

 

Cliquer sur l’affiche pour accéder à 1XBET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *